(é)Prise de parole

(é)Prise de parole

Raconter, dénoncer, imaginer...et passer à l'action

Les KOKOgirls vous présentent leur FANZINE sur l’ÂGISME & leur EXPO-PHOTOS !

Annick Grandry & la Collective KokoGirls

 

Cette réalisation collective s’inscrit dans le projet « Corps politiques » qui vise à : se tenir debout ensemble, visibiliser et dénoncer les discriminations vécues par les corps non normés et revendiquer une place à part entière dans la société.

Ici, le groupe a réfléchi plus particulièrement à un phénomène irréversible dont nous sommes toutes et tous victimes, qu’on le veuille ou non :
l’attaque du temps, l’âge qui écrase de plus en plus, et la discrimination qui y est associée : l’ÂGISME.

Dans la vie, nous tentons coûte que coûte de nous connaitre nous-mêmes et de rester fidèle à nos valeurs. Mais la vie et ses aléas peuvent nous diminuer, nous amputer de certaines capacités, nous obliger à chausser de nouvelles lunettes pour contempler le monde.

Et pourtant, quel que soit notre âge, la petite fille que nous avons été ne dépose pas les armes, l’adolescente n’arrête pas de gueuler, la jeune femme veut toujours s’affirmer. Quand nous arrivons au stade de « Koko Girl », nous avons en nous tous ces « moi » à concilier.

Nous évoluons et passons d’une étape à l’autre, comme disait Verlaine
« Ni tout à fait la même, ni tout à fait une autre »

Mara West

KOKO GIRLS ? Comment ça, KOKO GIRLS ?

Lorsque notre groupe a commencé à s’interroger sur ce qu’est l’âgisme, nous, femmes de générations différentes et pourtant perçues par la société comme ‘hors-circuit’, nous refusions de nous appeler « vieilles ». Espérance nous a alors appris qu’en lingala, on appelle les grands-mères koko, et que c’est un signe de respect.

Le fou rire qui a pris certaines d’entre nous ! Tout de suite, une image nous a sauté aux yeux, les CocoGirls, ces danseuses-chanteuses qui faisaient décoration dans cette émission des 80’s, Cocoricocoboy, où on voyer une playmate se désaper à l’heure des repas… Le téléscopage était cocasse. Cocasses, les Kokos. On a gardé le nom et mis des K à la place des C !

L'EXPO-PHOTOS

Rendez-vous le 1er OCTOBRE pour découvrir le travail formidable de Marjorie Goffart & de la collective Koko Girls sur l’âgisme !!!
 
L’expo se déroule dans la boutique Singulières, rue de l’Université 12
 
Contact  annickgrandry@cvfe.be

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.